Peu après l’ouverture de la boutique, je me suis rapidement rendue à l’évidence que je ne pourrais jamais « gagner ma vie » tout en étant couturière artisane. Ou alors, en vendant très cher (déjà que mes prix étaient considérés comme étant élevés !), ou encore, dans l’hypothèse d’avoir assez de clients, en travaillant 14h/jour.

Sans attendre et tout en développant Réséda en parallèle, j’ai donc repris mes études, en autodidacte, pour m’orienter vers un autre métier qui me tenait encore plus à cœur. Après un an et demi d’études et un concours, j’ai eu la chance d’être embauchée sur un poste qui me convenait au point que je n’aurais jamais espéré une telle opportunité.

Cela fait maintenant presque 6 mois. J’ai continué à m’occuper des rares commandes Réséda en parallèle, mais le moment est venu de prendre une décision. Et j’ai décidé d’arrêter. Avoir une activité rémunératrice secondaire ne m’est pas nécessaire et je préfère consacrer mon temps libre (je travaille à temps partiel) au bénévolat. De plus, avoir deux activités professionnelles est quelque peu compliqué pour les démarches administratives…

La seule chose qui restera de Réséda est le livre numérique « Créer ses vêtements à partir d’un patron de base », qui sera consultable gratuitement, ainsi que des tutoriaux de couture et de modélisme. Je préfère vraiment partager mes connaissances au plus grand nombre plutôt que de faire de la vente.

Je ne regrette pas cette expérience hors du commun et ce n’est pas sans un peu de mélancolie que j’y mets un terme.
Un grand merci à toutes les personnes qui m’ont suivie, encouragée, voire même aidée depuis le début du projet en 2013, ainsi qu’à toutes celles qui m’ont fait confiance en passant commande  🙂

Laura

La fin de l’aventure